top of page

 SPECTACLE EN COURS DE RESTRUCTURATION.

Rendez-vous à l'automne 2024 pour le nouveau programme !

Utopic Quartet

Utopic quartet2.jpg

Le projet "Les Routes de l'Intime" voit le jour en mars 2018. Quelques temps auparavant, je l'avais écrit en pensant à une formation idéale. D'ailleurs, le nom du groupe dit toute la part d’espoir, d’envie  et de plaisir que j’ai eu à le constituer.  Et c’est vrai : en invitant Pierre VinayFabien Tabus et Stéphane Daniel à me rejoindre, j'étais certain que ce projet emprunterait des routes sûres. Aujourd’hui, tout en les remerciant sincèrement d'avoir accepté mon invitation, je pourrais me contenter de dire que mes désirs ont été comblés mais ce serait un doux  euphémisme tellement chacun d’eux s’est impliqué dans ce qui était mon histoire pour en faire une véritable aventure collective.

Permettez-moi donc de vous présenter ce quartette utopique et son projet.

François Perrin

Télécharger le dossier de presse

 

Brides.JPG

Utopic Quartet et Les Routes de l'Intime

Les Routes de l’Intime vous proposent un voyage au cœur de paysages sonores chimériques et romanesques à la découverte d’une surprenante galerie de portraits. Tout au long de cette promenade, l’auditeur est en effet invité à tourner les pages d’un authentique carnet intime car tout, dans ce répertoire, évoque les amours, les amitiés, les belles rencontres et  les coups de foudre, les belles personnes et les coups de cœur.  Autant d’élans à partager avec cette musique sensible et puissante dont les accents lyriques disent tout de leurs origines pop ! Car, s’il s’agit bien de jazz, ce parcours intime saura vous conduire vers des folklores imaginaires en vous proposant quelques chemins de traverse, du blues au rock progressif. Laissez-vous donc guider et vous pourriez tout aussi bien découvrir des sentiers verdoyants et bien cachés où l’on musarde par un bel après-midi d’été en sifflotant un air ou en fredonnant une chanson…

NB : la création des « Routes de l’Intime » a eu lieu le 13 novembre 2018  au 32ème D’Jazz Nevers Festival.

L'album est sorti en mai 2019 chez Mazeto Square.

P1080449.JPG

Pierre Vinay

violon

Pierre Vinay débute activement la musique par la guitare électrique : à 15 ans  il joue déjà dans un groupe de rock psychédélique The Dirty Spinning Top (qui deviendra par la suite Nespaches). Ce qui lui a donné cette envie irrésistible de  se “mettre“ au violon ?  Sa découverte, vers l’âge de 17 ans, de Stéphane Grapelli et de son style flamboyant. À la rubrique  « influences », on pourrait également citer  la fougueuse interprétation des Quatre Saisons de Vivaldi par le non moins fougueux Nigel Kennedy !  À 18 ans, Pierre entre au Conservatoire (C.R.R.) de Dijon, il y obtiendra un diplôme de Perfectionnement de Quatuor ainsi qu'un DEM d'Alto - mention Très Bien. Depuis cette époque, son cœur balance inexorablement entre Jazz et Musique Classique, alto et violon. On peut l’entendre aujourd’hui au sein de formations classiques comme par exemple l’Orchestre Symphonique des Concerts Nivernais. Il joue également dans plusieurs formations de jazz. C’est avec enthousiasme qu’il aborde en 2018 l’aventure  de l’Utopic Quartet.

Fabien Tabus

guitare

Fabien Tabus est résolument un musicien aux influences multiples. Très tôt, il aborde la guitare par le Rock et le Hard Rock. C’est à Nice, en intégrant la Faculté de Musicologie et par la suite la Classe de Jazz du Conservatoire qu’il s’ouvre à d’autres univers. Il jouera dans différentes formations, notamment en Corse. C’est là qu’il  découvre  la musique traditionnelle et développe ainsi son sens de l’improvisation mais également  l’accompagnement dans les différents styles qu’il sera amené à pratiquer. Depuis une dizaine d’années, il apparaît essentiellement dans des formations de jazz. Actuellement, on peut citer le trio nivernais Alipsir dans lequel les arrangements et les compositions oscillent entre jazz rock et jazz latin. Ses influences ? Herbie Hancock, Miles Davis, Jaco Pastorius bien-sûr mais aussi le guitariste belge Philippe Catherine.  Avec son phrasé qui va du funk le plus cool au rock le plus mordant,  il se met aujourd’hui, au sein de l’Utopic 4tet, au service des originaux intimes de François Perrin.

P1080455.JPG
P1080458.JPG

Stéphane Daniel

batterie

Stéphane Daniel     est  un percussionniste - batteur. Après des études classiques à l’Ecole de Musique de Vierzon puis au C.N.R. de Tours, il aborde la batterie et le Jazz à l’E.N.M. de Blois. Ses rencontres, tout d’abord de Kenny Clarke, lors d’un stage en 1984 puis de  Daniel Humair seront déterminantes dans ses futurs choix musicaux. Il affiche une véritable passion pour les rythmes latins,  ce qui fait de lui un authentique fan de Chick Corea, Gonzalo Rubalcaba, Michel Camilo ou encore Paquito De Rivera. Il participe en Région-Centre à de nombreux projets classiques et jazz et notamment au Mozzaïc Jazz Quartet du pianiste Jean-Louis Deconfin où il rencontre François Perrin. Ce sera le début de leur longue complicité. On le(s) trouve actuellement aux côtés des pianistes Benjamin Halay et Christian Sauvage. La précision et le groove sont les qualités primordiales recherchées par cet admirateur des styles de Steve Gadd, Dave Weckl ou André Ceccarelli.

François Perrin

contrebasse - composition

François Perrin est un musicien “tout terrain“. Si son parcours est profondément ancré dans le Jazz, il ne renie pas pour autant ses origines : le Rythm’n Blues et les bals populaires ! Sa curiosité naturelle l’a mené et le conduit encore fréquemment vers les nombreux territoires inexplorés de l’improvisation ou des musiques du Monde. Mais, par dessus tout, François s’implique dans un projet musical dès lors qu’il possède une réelle dimension humaine. Dans ce domaine, on peut citer “Farid Chante Hugo” du metteur en scène Jean Bojko, “Voix des Déserts” de David   Raymond (Israël 2004) ou encore “Un Aller Simple“ (2003) et “Acoudsticks Quartet“ (2004) du vibraphoniste Benjamin Flament. Depuis plusieurs années, il joue aux côtés du pianiste Benjamin Halay, spécialiste de la musique de Michel Petrucciani. En 2015 pour D’Jazz-Nevers, il crée avec Bojko-Perrin Réunion “Invisibili”  un spectacle mêlant jazz, électro, conte et arts plastiques. Avec “Les Routes de l’Intime“, il se livre encore davantage en dévoilant  ses propres compositions.

P1080453.JPG

La Presse en parle

« ...Voici que le contrebassiste choisit de se recentrer sur le cœur même de son expérience de jazzman : le plaisir simple du jeu et de l’improvisation, la composition d’un nouveau répertoire reflétant sans filtre les différentes facettes de sa personnalité, de sa sensibilité. Soit une musique profondément mélodique, tour à tour espiègle et rêveuse, traversée d’échos de chansons et de folklores. Pour l’interpréter, il a constitué un quartette de musiciens ayant en commun le goût du partage : un violon prolongeant à sa manière l’héritage de Stéphane Grappelli, une guitare entre fluidité et mordant, une batterie pulsant aux rythmes du monde, et bien sûr une contrebasse enracinée dans le groove, comme un point d’ancrage pour mieux s’envoler. »

Pascal Rozat

annonce Nevers D'Jazz Festival.jpg

Pascal Rozat

 D’Jazz Nevers Festival #32

jdc-12_06_19.jpg

Le Journal du Centre
12 juin 2019

JDC19022019 web.png

Le Journal du Centre
19 février 2019

JDC25012019.jpg

Le Journal du Centre
25 janvier 2019

Tempo Magazine#72.png

Tempo Magazine #72

Koikispass-juin 2019.jpg

KOIKISPASS
juin 2019

LeBerry-15_01_2020.jpg

Le Berry
15 janvier 2020

presse Brides les bains.jpg

Festival
Brides Les Bains

bottom of page